You can enable/disable right clicking from Theme Options and customize this message too.

Highlights #4

#4

Frenchies

On m'a récemment posé la question "pourquoi tant de termes anglais" dans tes articles? Comme j'aime bien les paradoxes, je n'ai pu résister à la tentation d'y répondre avec le titre en anglais de ce volet consacré aux artistes français que j'ai eu le plaisir de photographier durant cette décennie. Bien évidemment loin d'être exhaustif, voici quelques instants choisi parmi tant d'autres qui pour l'instant reposent dans ma médiathèque... et qui sait, bientôt peut-être au sein d'un livre? L'idée fait son chemin.

  • Grenoble - 2020
  • Monsieur Bosseigne - La Belle Electrique, Grenoble - 2019
  • Monsieur Bosseigne - La Belle Electrique, Grenoble - 2019

Nicolas Vitas & Monsieur Bosseigne

J'ai connu Nicolas avant même de faire de la photo! Nous avons passé nos années collège et lycée dans le même établissement toulousain. A l'époque, je tentais désespérément de faire sonner ma guitare sur les premières mesures de Shine on you crazy Diamond et lui était déjà un maitre de la pentatonique! Le baccalauréat a marqué le début d'une éclipse de 20 ans. Nous nous sommes retrouvés fortuitement en 2012, loin de nos terres gasconnes, via des amis musiciens commun, et depuis, nous ne nous lâchons pas!

Je ne peux citer Nicolas sans évoquer Monsieur Bosseigne, le groupe fondé avec Djé Védèche et Thierry Schott, que j'ai l'IMMENSE plaisir de retrouver régulièrement au gré des concerts et des shootings. Un zeste de folie, un zeste de fifties, un zeste d'amitié, le tout nappé d'un talent savoureux. On y goûte et on y revient!

  • Monsieur Bosseigne - Lyon - 2018
  • Monsieur Bosseigne - Le Fil, Saint-Etienne - 2020
  • Black Lilys - festival Changez d'Air - 2016
  • Black Lilys - festival Changez d'Air - 2016

Black Lilys

J'ai photographié Camy et Robin pour la toute première fois en novembre 2014 à l'occasion du festival Nouvelles Voix en Beaujolais. Les Papillons comme nous les appelons affectueusement m'ont tout de suite touché par leur musique tantôt viscérale, tantôt envoûtante et leur complicité évidente, bienveillante. Ecoutez "Canary in a Coal Mine" et "ERA" et vous toucherez du doigt leur univers musical.

Je ne peux parler de Black Lilys sans évoquer leur label, La Ruche, qui porte si bien son nom. Un cocon, une famille, au sein duquel évoluent sereinement Joe Bel, Da Break, Elliott Jane notamment.

Nos chemins se sont croisés maintes fois depuis et à l'aube d'une tournée au Royaume-Uni, c'est avec impatience que j'attends leur prochain album annoncé pour 2022!

  • Black Lilys - Festival Les Eclatantes - 2016
  • Black Lilys - Festival Les Eclatantes - 2016
  • Black Lilys - Le Transbordeur, Villeurbanne - 2017
  • Black Lilys - Festival Les Eclatantes - 2016

In Portfolios